Mesures scientifiques

Résultats de personnes ayant testé la gouttière SOLUNox 

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commentaire sur l’interprétation des mesures des dispositifs 1+2 avec sphygmo-oxymètre de Mme caroXxx en Suisse 

Il s’agit d’une patiente qui, affectée de ronflements bruyants, a consulté un médecin du sommeil il y a environ 2 ans. Un examen dans un laboratoire du sommeil a révélé un index d’apnée-hypopnée (IAH) < 10 / h. Le médecin du sommeil a recommandé à la patiente de porter une orthèse d’avancement mandibulaire, laquelle a été fabriquée par un prothésiste dentaire.

La patiente n’a alors plus émis de ronflements, mais s’est plainte (malgré réfections réitérées de l’orthèse) d’un mauvais confort de port. En août 2010, elle a acquis une orthèse SOLUNOX® qu’elle a ajustée sans problème. Selon ses propres dires, dès sa première nuit avec SOLUNOX®, elle a dormi d’un sommeil détendu et d’une qualité qu’elle ne connaissait plus depuis longtemps.
Avec l’assistance d’un sphygmo-oxymètre MD300, la patiente a consenti à tester l’existence de différences (et lesquelles) lors du sommeil :
1) sans orthèse d’avancée,
2) avec l’orthèse individuelle confectionnée par un prothésiste dentaire
3) avec une orthèse SOLUNOX® individualisée.

La patiente a été instruite sur l’usage de l’oxymètre que nous avons mis à sa disposition.
Après une utilisation visiblement correcte, elle l’a remis pour dépouillement le 30.08.2010.
Lors de l’analyse des enregistrements, un degré de saturation SpO2 à 92 a été fixé comme valeur inférieure pour la détermination d’un événement. On qualifie d’événement un passage d’au moins 4 % de la SpO2, pendant une durée d’au moins 10 secondes.
La survenue d’un tel événement, selon l’expérience générale, est attribuable à une interruption de la respiration.

Graphique 1

1) Test sans orthèse
Durée des enregistrements : 7 heures et 27 minutes.
Événements : six (6). Une désaturation apparemment extrême n’a pas été prise en compte, puisqu’étant attribuable à un vif mouvement de la main portant l’appareil de mesure. Ce comportement de l’appareil de mesure est connu.

2) Test avec orthèse d’avancement mandibulaire, individuellement réalisée par le prothésiste dentaire
Durée de l’enregistrement : 6 heures 58 minutes.
Événement : aucun (0).

3) Test avec „SOLUNOX®“
Durée : 2 heures 57 minutes.
Événement : aucun (0).
Dispositif 2
Étant donné la brièveté des premières mesures avec SOLUNOX®, il a été convenu d’une nouvelle mesure. Celle-ci s’est déroulée dans la nuit du 08.09 au 09.09.2010.
Durée : 7 heures 58 minutes.
Événements : aucun (0).
La déviation excessive dans le diagramme, vers 03h30 environ, est de nouveau due à un brusque mouvement de la main portant l’appareil de mesure.

Bilan 


1) Les mesures avec sphygmo-oxymètre lors du sommeil, sans orthèse d’avancée, confirment le résultat précédent du laboratoire du sommeil : la patiente présente un IAH (index d’apnée-hypopnée) inférieur à 10/h.
2) Les mesures lors du port d’une orthèse d’avancement mandibulaire, tant avec l’orthèse individuellement confectionnée qu’avec SOLUNOX®, n’ont révélé aucun signe d’incidents d’apnée-hypopnée.
3) Mais les déclarations subjectives des patients confirment que l’orthèse individualisée „SOLUNOX®“ offre un confort de port largement supérieur à celui de l’orthèse à sillons profonds du laboratoire technique dentaire.
Si l’on compare en plus le lourd investissement en temps et travail (et donc les coûts en résultant) pour une orthèse fabriquée en laboratoire ( en l’occurence 800€ ), avec l’usage facile de SOLUNOX® et son faible prix …

Nous vous laissons tirer vos propres conclusions.

 

Les commentaires sont désactivés

Copyright 2013 Solunox Tous droits réservés - Conditions Générales de Vente